La gouvernance des associations : Economie, sociologie, gestion Prime – Circuitwiringdiagram.co

Extrait de l introduction de Jean Louis Laville La gouvernance au del du dterminisme conomique L analyse des fonctionnements associatifs a longtemps t un point aveugle de la science de l association, pourtant science mre en dmocratie selon Tocqueville conomie et sociologie ont en partie remdi ce manque dans une priode rcente L importance conomique grandissante des associations, sur le plan conomique avec , % du produit intrieur brut et un volume deemplois en quivalent temps plein pour la France en , comme sur le plan social avecmillions de bnvoles, explique sans doute une attention plus grande dsormais porte la question de leur fonctionnement Dans le prolongement de ces constats et dans la foule des analyses sur les mutations conomiques, le thme de la gouvernance des associations ne peut que s imposer et on le voit dj poindre dans les programmes de congrs, rencontres et colloques comme dans la table des matires d encyclopdies Schmidt,Dans ce contexte, l ouvrage vise fournir les premiers lments de rflexion sur l ventualit d une gouvernance approprie aux associations Pour cette recherche exploratoire, nous nous appuyons sur les rsultats disponibles en conomie et sociologie, afin de dfinir une approche gestionnaire propre au secteur associatif, puis en infrer des premires conclusions sur la pertinence et les limites du concept de gouvernance La prsente introduction s attache expliciter la structure du livre, divis en trois parties La premire partie est centre sur l explicitation des choix mthodologiques et permet de clarifier deux types d usage de la gouvernance dans les sciences sociales Elle dbouche sur la conception d un cadre d analyse appliqu dans des enqutes effectues par une quipe pluridisciplinaire dont les rsultats sont prsents dans la deuxime partie La troisime partie propose des lectures transversales des matriaux recueillis mis en rapport avec la littrature existante dans le domaine LE DTERMINISME DE L CONOMIE NO INSTITUTIONNELLE Plus prcisment, la premire partie du livre examine successivement les apports de l conomie et de la sociologie l analyse des associations Grce au chapitre de Nyssens, il est possible de rcapituler l approche de la gouvernance selon l conomie no institutionnelle A la suite de l article sminal de Coasemettant en vidence que certaines transactions sur le march comportent des cots que la formation d une entreprise pourrait rduire, l organisation a t dfinie par Williamson ,comme le dveloppement d une structure de gouvernance permettant de diminuer ces cots de transaction La nouvelle conomie institutionnelle, selon le nom donn au courant initi par Coase et dvelopp par de nombreux auteurs dont Williamson, confre l organisation un statut thorique qu elle ne possdait pas antrieurement dans la science conomique orthodoxe Au dpart, l conomie noclassique tait oriente vers la maximisation de l affectation de moyens rares usage alternatif par le biais du march, celui ci autorisant la rencontre entre l offre et la demande travers un mcanisme de fixation de prix Nanmoins, il est progressivement apparu des checs du march attribuables des conditions de concurrence imparfaite, comme dans le cas d asymtries d informations Face ces dfaillances, il devient possible de faire appel l tat mais aussi une firme qui est une structure de coordination alternative au march La nouvelle conomie institutionnelle stipule que les contrats entre agents ncessitent pour tre excuts une structure de gouvernance oprante pour rduire les cots de transaction, qu il s agisse des cots de coordination dus la collecte de l information et la ngociation, ou des cots de motivation attribuables aux mcanismes incitant les individus remplir leurs engagementsParce que leurs rles conomiques s affirment et que leurs missions touchent l intrt gnral, les associations sont confrontes une ncessit de contrle et de transparence La rsistance qu elles dvelopperaient face toute exigence de gestion a t maintes fois voque, mais elle cde progressivement la place une vritable fascination de nombre de ses dirigeants pour le management A l cart de ces ractions extrmes, il existe pourtant une demande de mthodes qui seraient respectueuses des spcificits associatives Pour y rpondre, l ouvrage propose une analyse labore travers un dialogue runissant sociologues, conomistes et gestionnaires Les tudes de cas ralises dans le cadre de cette dmarche interdisciplinaire mettent en vidence une surprenante diversit des pratiques de gestion et de leurs effets Elles ouvrent ainsi un espace de rflexion et d action sur la gouvernance associative Les associations, qui avaient rv de bnvolat, de gratuit, de gnrosit et de travail en commun harmonieux, vivent parfois des enjeux de pouvoir, des conflits violents, des identits non reconnues, un sentiment de perte de projet et donc de sens D o l intrt de cet ouvrage Lien social Christian Hoarau est professeur du CNAM, titulaire de la Chaire de comptabilit financire et audit Jean Louis Laville est professeur du CNAM, titulaire de la Chaire relations de service


1 thoughts on “La gouvernance des associations : Economie, sociologie, gestion